Les fonds de tiroir

Après avoir aidé nos concitoyens les plus aisés à grands coups de réformes fiscales (ISF, droits de succession, heures supplémentaires, et intérêts d’emprunts, pour un coût estimé d’une bonne quinzaine de milliards d’Euros), notre Etat a du mal à boucler son budget, et se retrouve a éxiger une avance d’un milliard sur les dividendes des actions d’EDF qui n’auraient dû arriver que dans six mois !
Ce qu’il ne faut pas faire pour tirer la dette nationale croissance vers le haut... Le pire étant que la France d’en bas ne va encore une fois rien comprendre aux plans géniaux et miraculeux de la France supérieurement intelligente d’en haut.
Etat en faillite, disait notre Premier ministre (qui gagne maintenant moins que notre très très cher Président, le pauvre...) le 21 septembre 2007...
Pour plus de détails voir cet article.

Ajouter un commentaire

Le code HTML est affiché comme du texte et les adresses web sont automatiquement transformées.

Ajouter un rétrolien

URL de rétrolien : https://www.quelquesmots.fr/dotclear/index.php?trackback/90

Haut de page