Démission !

Ô les vilains méchants pas beaux socialistes (et quelques trop rares autres) fourbes, vils et cruels ! Ils se sont permis de faire preuve d’un peu de finesse pour éviter (au moins pour un temps) le passage forcé d’une loi dont seuls des dinosaures porteurs d’oeillères avec un strabisme accentué vers le portefeuille peuvent en avoir eu l’idée. Et notre (super) cher Président aussi. Il est omni-tout, n’oublions pas. A moins que quelques-uns ne lui ai soufflé cette brillante idée. Et chacun sait que notre bienveillant chef d’entr de la nation aime ce qui brille.
Bref, notre ministre de l’inculture, fortement ébranlée par ce revers inattendu veut ajouter tout son poids et sa conviction (car, pour les arguments, elle est recalée) afin de faire repasser rapidement ce texte. Zut à la fin, on est en démocratie, non ? Et en matière de poids et de conviction, quoi de mieux que de mettre sa démission dans la balance ?
Avantage: si la "menace" fonctionne, l’on reprend un peu de poil de la bête. Si cela échoue, dites, Madame Albanel, ayez l’amabilité de prendre notre Président avec vous. A moins que vous ne respectiez point votre parole ? Que suis-je bête, l’Homo Politicus est toujours droits dans ses bottes...

Ajouter un commentaire

Le code HTML est affiché comme du texte et les adresses web sont automatiquement transformées.

Ajouter un rétrolien

URL de rétrolien : https://www.quelquesmots.fr/dotclear/index.php?trackback/39

Haut de page