Voter « utile » ?

Un candidat à la primaire du PS indique que la candidature unique de droite l’UMP, et les candidatures autres (gauche, centre, écolo) sont un risque de voir le PS ne pas gagner, tout en brandissant le risque d’un nouveau « 21 avril » (où, faut-il le rappeller, on se retrouvait à devoir choisir entre Chirac et Le Pen au second tour en 2002).
Sachant qu’en 2012, au cours de la 5ième république, nous aurons eu 39 années de gouvernance à « droite », pour 14 à « gauche ». Et vous en êtes satisfaits, vous, de ces 53 années de bipartisme droite/gauche ?
Sous prétexte de ne pas vouloir se retrouver à devoir choisir entre la peste et le choléra (mettez l’actuel et la prétendante au trône sous l’étiquette qui vous siéra, ou contentez-vous du genre, ça ira aussi), il faudrait donc ne pas prendre le risque de voter en son âme et conscience pour qu’on soit (à peu près) sûr d’avoir des candidats démocrates (*tousse*) au second tour ?
De là, vous n’avez pas l’impression qu’on a un souci d’élection quelquepart ? En tout cas sur la méthode. À moins que finalement, les candidats dits majeurs ne le soit ?
À votre avis, ils vont nous resservir « l’argument » 21 avril combien de temps ?

Ajouter un commentaire

Le code HTML est affiché comme du texte et les adresses web sont automatiquement transformées.

Ajouter un rétrolien

URL de rétrolien : https://www.quelquesmots.fr/dotclear/index.php?trackback/99

Haut de page