Pourquoi Google ?

Premièrement, et premier travers, par pure fainéantise d’installer, configurer, et héberger moi-même ce blogue. C’est aussi le premier service que j’ai trouvé...
Deuxièmement, Google à les moyens d’offrir des services gratuits, et j’avoue profiter lâchement de l’offre. Leur société est richissime, leurs revenus viennent principalement de la publicité ciblée (ou comment observer le comportement des utilisateurs pour mieux les inciter à consommer - Souriez, vous êtes observés). Très paradoxalement, j’essaie d’être l’utilisateur profiteur, le petit grain de sable dans l’engrenage. Après tout, ils profitent de nous, faisons de même. Ce blogue n’a aucune raison de leur rapporter quoi que ce soit, sinon de la consommation de bande passante, et de temps machine. Certains crieront au scandale, à l’absence de lutte, en clamant qu’il est toujours possible de refuser la domination des méga corporations en utilisant un service indépendant. Je suis aussi d’accord avec leur point de vue. Il est d’ailleurs possible (probable?) que ce blogue déménage un jour, en attendant, je suis curieux de savoir si je recevrais dans les mois qui viennent un mail m’invitant cordialement à l’autocensure vis à vis de mon cher, très cher, hébergeur de blogue :-)
Pour en revenir aux services proposés par Google, pour certains il "suffit" de sacrifier un peu de sa liberté. En effet, ceux qui ont lu les conditions d’utilisation de gmail ont pû constater qu’ils autorisaient à la création de leur compte qu’un robot (programme informatique) veille à leur correspondance, ceci (officiellement) afin de fournir des services supplémentaires. Extrait: "Gmail n’affiche pas de fenêtres pop-up ou de bannières publicitaires non ciblées, mais uniquement des petits textes publicitaires. Les annonces et les informations associées sont en rapport direct avec le contenu de vos messages". Ceci implique donc la fin pure et simple de la confidentialité de la correspondance numérique.
Cela a un petit côté très cyberpunk vous ne trouvez pas ? (pour les non connaisseurs du genre, voir Wikipedia)%% Pour vous rassurer, la fin de la confidentialité de la correspondance numérique est déjà en place depuis l’adoption début 2004 de la loi sur la confiance dans l’économie numérique (LEN). Voir cet article de Reporters Sans Frontières.
Du coup, on peut constater qu’en dehors des entreprises, même l’Etat, désigné par le peuple et pour le peuple, n’agit pas nécessairement dans notre intérêt. Le prochain message aura pour sujet certaines lois et manoeuvres étatiques...qui laissent pantois.
PS: pour changer, les marques citées appartiennent à leurs propriétaires respectifs, etc, etc.

Ajouter un commentaire

Le code HTML est affiché comme du texte et les adresses web sont automatiquement transformées.

Ajouter un rétrolien

URL de rétrolien : https://www.quelquesmots.fr/dotclear/index.php?trackback/51

Haut de page