Johnny le solidaire

Il était une fois, un artiste de droite. Cet artiste avait une renommée énorme en France et ailleurs, une vraie "star" comme on dit, et ce depuis des années avec un succès jamais démenti. Plusieurs mariages, des aveux concernant une consommation de drogues, rien n’a pû arrêter cette caravane du succès. A la clef, des millions d’euros, à n’en pas douter, un train de vie dépassant sans commune mesure celui du français moyen.
Mais voilà, en France, plus on a de moyens, plus on paye d’impôts. Et c’est là que le bât blesse. Quand on en a plein les poches (et ailleurs), on en veut plus, même si cela n’est absolument pas nécessaire...
Du coup, on s’expatrie dans un pays où la fiscalité est plus avantageuse, et peu importe ce qu’il advient de celui qui a permis de s’enrichir. Si, comme l’énorme majorité des artistes, sa carrière n’avait jamais décollé, n’aurait-il pas été content de rester en France, pour bénéficier des aides sociales, qui existent grâce à ceux qui ont les moyens de les faire exister ?

Ajouter un commentaire

Le code HTML est affiché comme du texte et les adresses web sont automatiquement transformées.

Ajouter un rétrolien

URL de rétrolien : https://www.quelquesmots.fr/dotclear/index.php?trackback/41

Haut de page